Inventaire

Inventaire des archives communales de Warneton.

HSInventaire

 

6,50€, 1987, 130 pages (pour les frais de port nous contacter)

 

INTRODUCTION

Située au bord de la Lys, sur la route allant de Lille à Ypres, la ville de Warneton peut s'honorer d'un passé prestigieux. Les plus anciennes mentions écrites se rapportant à la seigneurie de Warneton datent du XIe siècle. C'est à cette époque également que l'autel de l'église paroissiale, dédiée aux saints Pierre et Paul et dont la date de construction ne nous est pas connue, fut cédé par les seigneurs de Warneton à l'abbaye de Messines (1066-1078). Un chapitre de chanoines séculiers y fut établi avant 1080-1090, puis transformé en une abbaye d'Augustins en 1138. La paroisse passa du diocèse de Thérouanne à ceux d'Ypres en 1559, de Gand en 1802, de Bruges en 1834 et finalement de Tournai en 1967. Elle devint le siège d'un doyenné dès 1559 tandis que l'abbaye du même nom fut supprimée en 1796.

En ce qui concerne les autres institutions de Warneton, à savoir celles de la châtellenie, de la paroisse foraine, de la bourgeoisie, de la cour féodale et des nombreuses seigneuries qui en dépendaient, nous dirons seulement, en renvoyant le lecteur à l'introduction des deux volumes de l'Inventaire des archives de la ville et châtellenie de Warneton, que l'ancien territoire de Warneton, d'abord une simple seigneurie dans la châtellenie d Ypres, était le siège d'une châtellenie - première mention en 1305 - composée de deux parties distinctes : le territoire anciennement sis dans la châtellenie d'Ypres et neuf enclaves. Ces dernières passèrent à la France lors de la signature des traités des Limites (1769-1771) en échange des villages de Neuve-Eglise, Dranoutre et d'une partie de Nieppe. […]