Un document chaque mois

Certificat d'inaptitude

Un acte notarié nous invite à nous pencher sur la famille Sabbe de Warneton.

 

2 E 3 / 1434 acte 184 du 16/08/1684
Comparut personnellement Jean Baptiste DOUCHET Sr de la Hanguarderie, docteur et doyen jubilaire des médecins en la ville de Lille et déclara d'avoir bonne connaissance de Demoiselle Marie LE MOSNIER veuve du sieur Jean SABBE demeurant à Warneton comme étant son beau-fils allié au moyen de demoiselle Jeanne LIENARD sa compagne, qui avait épousé en premières noces le fils de ladite demoiselle Marie LE MOSNIER, et pour encore en sa qualité de médecin particulièrement connu et visité plusieurs fois ladite demoiselle. Disant par la connaissance qu'il en a ainsi eu, que ladite demoiselle était tellement débile d'esprit depuis l'an 1664 en avant, et même encore diverses années encha, qu'elle n'était nullement capable de faire gérer ou administrer aucune affaire que ce soit, comme l'a remarqué par ses discours et ses manières de faire et généralement par toutes ses actions. Et, pour ce sujet, il a très bien remarqué qu'en effet elle ne faisait aucune affaire elle même. Certifiant tout ce que dessus véritable en sa conscience, promettant de le réitérer en jugement toutes les fois et quand il sera requis. Ainsi fait et passé à la requête de Catherine DEVOLDRE, femme au Sr Guillaume FLORRE, marchand en Armentières, pour lui servir et valoir ainsi que de raison, le seize d'août XVIc quatre vingt quatre en la ville de Lille pardevant moi Guillaume DESBUISSONS, notaire royal, résident soussigné en présence de Philippe DESTAILLEUR, praticien et de Pierre MARGUOT fils de feu Nicolas, cocher du comparant, témoins appelés.

 

ArbreSabbe

 

Des difficultés survirent dans la succession DEVOLDER-SABBE que gérait François SABBE. Celui-ci avait également géré les affaires de sa mère devenue débile d'esprit. Un acte au moins semble avoir été passé par celle-ci alors qu'elle en était incapable. On sait qu'en 1667 elle donne procuration à son fils François pour engager ses biens. C'est peut-être cette procuration qui est à l'origine de cette attestation faite devant notaire.

 

Concernant la famille SABBE :

Les DOUCHET chirurgiens à Bondues descendent probablement de ce Jean Baptiste.
Le couple SABBE-LE MOSNIER semble être parents à Warneton de Marguerite °27/04/1623, Jean °04/03/1625, Josse °06/10/1626, Jacques °29/08/1627 et Marie Catherine °02/11/1634 (table des baptêmes non filiative).
On trouve un Jean SABBE fils de feu Jean, marchand à Warneton en 1640.

Dans les archives de la châtellenie de Warneton à Tournai :
La succession de Jean (VAN) SABBE et Catherine WITROOT sa femme est ouverte en 1649.
Information à charge de Jean SABBE en 1602.
Constat du décès de Gilles SABBE en 1606. Jeanne SABBE épouse d'André GHEUS assassinée en 1622.
Un Jean SABBE tient les comptes des pauvres de Warneton pendant l'exercice 1636-1637 et ceux de l'église en 1594-1598 et 1628-1631 et François en 1664-1670.
François SABBE, bourgeois de Warneton, échevin, semble mourir en 1700 mais on en trouve un, probablement homonyme, marchand à Gand en 1715. Plusieurs procès à son sujet.